browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Un gâteau traditionnel : le Stollen

Posted by on 10 décembre 2015

 

Voici la présentation d’une spécialité de Noël allemande

source : http://www.2travelandeat.com/allemagne/stollen.html

 Gâteau traditionnel de fin d’année, issu d’une tradition vieille de plus de 500 ans, les Stollen sont préparés traditionnellement de la fin septembre à la fin décembre. C’est un pain aux fruits farci au massepain, servi chaud ou froid. Le plaisir est décuplé le lendemain, au petit déjeuner, alors qu’on mord dans une tranche grillée et bien beurrée.
Il existe plusieurs variétés de « Stollen » dont celui qui ressemble à une grosse crêpe fourrée. C’est en fait un gâteau truffé de fruits confits macérés dans le rhum, farci d’une crème d’amande et replié pour emprisonner la farce. 

 

Historique du Stollen

Les Allemands auraient inventé le Christstollen, roi des pâtisseries de Noël. Cette tradition remonte très loin dans le temps. C’est à Naumburg an der Saale en 1330 qu’il est mentionné pour la première fois en tant que privilège épiscopal dans la Guilde des boulangers. Cependant, son origine remonte probablement à des temps plus reculés et païens.

Autrefois, lors de fêtes, les membres des tribus allemandes dédiaient à leurs dieux des pâtisseries représentant différents symboles. La foi chrétienne interdit cependant la cuisson de tels symboles. Les habitudes païennes se sont toutefois infiltrées dans les coutumes chrétiennes pour ensuite y être intégrées. Le nom Stollen trouve ainsi ses origines dans le mot  » Stulo « , une colonne dédiée aux plus grandes divinités.

Aux siècles suivants, on a donné à ce gâteau allongé une signification symbolique : celle de l’enfant Jésus emmailloté dans ses langes. Le gâteau, d’abord étalé et aux côtés rabattus, représente les langes protectrices et chaudes repliées de la même manière.

Au Moyen Age, la fabrication des Stollen a évolué vers un art hautement populaire. Vers 1496, les  » Christbrote uff Weihnachten  » étaient vendus sur les marchés comme produits de consommation. Au 17ème siècle, l’évolution croissante dépendait principalement des activités de la Compagnie de l’Inde orientale qui menait à cette époque un commerce florissant avec les épices utilisées pour les Christstollen.

Ces ingrédients exotiques jouent toujours un rôle majeur dans la préparation des Christstollen. Ils leur donnent ce goût si particulier et représentent le côté caractéristique de cette pâtisserie.

De nos jours, ces ingrédients venant du monde entier sont disponibles toute l’année si bien qu’en septembre, on peut déjà sentir l’odeur exquise des Stollen tout juste sortis des fours des grandes boulangeries. Beaucoup de Stollen aux goûts les plus variés sont cuits à cette période. Alors que dans les régions du Nord et de l’Ouest de l’Allemagne, les Stollen sont préparés avec de la pâte d’amande, dans les régions du Sud de l’Allemagne, les Stollen sont préférés sans farce. Les Stollen à la pâte d’amande, les Stollen au beurre et les Stollen au beurre et aux amandes sont les plus appréciés de nos clients.

Ces Stollen ne sont pas seulement déjà fabriqués en septembre mais aussi déjà vendus et consommés en grand nombre. Les  » Kölner Christstollen  » (Stollen de Cologne) de la Konditorei Brüder Oebel représentent une part importante de tous les Stollen fabriqués en Allemagne. Ils sont expédiés depuis plus de 100 ans dans le monde entier et ont bien entendu trouvé leurs adeptes en Allemagne.
Au moment du marché de Noël de Dresde appelé « Dresdner Striezelmarkt ». On peut déguster « l’Original Dresdner Christstollen » provenant d’une vielle recette du XVe siècle.


Et aussi vous pourrez gouter au : le « Stollen géant » (200 kg) que les pâtissiers présentent lors du « Dresdner Stollenfest » le 6 décembre et qui en longueur correspond à l’année en cours. (voir sur la photo le stollen géant sous la roulotte.)

Distribution du stollen.

 

 

 

 

Ayse K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *